Reconquête républicaine apporte son soutien à la manifestation du 9 mars prochain pour demander la tenue d’un référendum sur l’immigration. Jamais le souverain (le peuple) n’a été consulté sur cette question, probablement la plus cruciale de son histoire, le changement de peuple et l’islamisation de la France.

Notre nation est confrontée à une crise existentielle majeure. L’Union européenne construction a-démocratique (despotisme doux et éclairé selon Jacques Delors), chausse-pied de la mondialisation libérale sous égide américaine et instrument d’asservissement du protectorat ouest-européen, nous prive de nos prérogatives de peuple souverain. L’euro, mark bis, en creusant les écarts de compétitivité transforme la France et le Sud de l’Europe en un vaste mezzogiorno. La pression de l’immigration est parvenue à un seuil insupportable, amplifiée par celle exercée par l’islam. Le prescripteur spirituel, la cléricature libéralo-anomiste qui n’est pas à une contradiction près, œuvre à nous soumettre à ce glaive islamique tout en nous imposant un Meilleur des mondes avec la loi Taubira et ses dérivés sociétaux.

Cela nous conduit à un point de rupture civilisationnelle. L’aboutissement recherché est la désintégration du fait national français (la France, nation politique par excellence, Karl Marx), écueil prépondérant sur la voie de la création d’un espace dépolitisé et déréglementé en Europe de l’Ouest. Le christianisme qui a donné à l’idée de l’égalité cette force propulsive universelle doit être remplacé par l’inégalitaire, ségrégationniste et coercitif islam. L’islam sied à une Europe post-démocratique et à une France post-républicaine.

Reconquête républicaine se félicite de partager dans les grandes lignes ces constats avec Riposte laïque, co-organisateur de la manifestation du 9 mars prochain.

Pascal Olivier pour le Directoire de Reconquête républicaine