Tous les patriotes à la manifestation du Siel contre le populicide qui vient, Reconquête républicaine appelle les patriotes à participer à la manifestation du Siel contre l’invasion migratoire, le 24 septembre prochain.

Un vent de révolte et de libération avait commencé à souffler en Europe en 2009-2010. Ayant pris la mesure de la résistance des peuples européens le président turc Abdullah Gül avait exigé en 2011 à Iaroslavl plus d’émigration vers l’Europe pendant que son premier ministre Recep Tayyip Erdoğan sillonnait la même Europe en martelant que l’assimilation est un crime contre l’humanité. Aujourd’hui la Turquie qui soutient l’Etat islamique organise à partir de son territoire l’invasion de l’Europe.

« Dans les républiques, au contraire, il existe un principe de vie bien plus actif, une haine bien plus profonde, un désir de vengeance bien plus ardent, qui ne laisse ni ne peut laisser un moment en repos le souvenir de l’antique liberté : il ne reste alors au conquérant d’autre parti que de détruire ces États ou de venir les habiter. » (Extrait du chapitre 5 du Prince de Nicolas Machiavel)

Le Siel a raison de préciser que François Hollande n’a pas été mandaté par le peuple pour conclure avec Merkel et Junker des accords pour accueillir cette invasion. Comme le dit Marie-France Garaud les velléités étatiques de l’Allemagne se sont le plus souvent soldées par des catastrophes. 

La proclamation du Deuxième Reich le 18 janvier 1871 dans la galerie des Glaces du château de Versailles provoque deux mois plus tard, le 18 mars 1871, le début de la Commune de Paris, quand le peuple et la Garde nationale reprennent possession de leurs canons. Le peuple ne s’accommode pas des défaites parce qu’il sait pertinemment qu’il paiera le plus lourd tribut aux armistices et redditions comme c’est le cas aujourd’hui dans les territoires perdus de la République. Les monarchistes des provinces, majoritaires à l’Assemblée nationale, étaient favorables à l’armistice comme notre oligarchie est aujourd’hui favorable à l’islam.

L’immense Charles Péguy, à qui par deux fois le Siel a rendu hommage, avait écrit à propos de la Commune de Paris : « Le 18 mars fut une journée républicaine, une restauration républicaine en un certain sens, et non pas seulement un mouvement de température, un coup de fièvre obsidionale, mais une deuxième révolte, une deuxième explosion de la mystique républicaine et nationaliste ensemble, républicaine et ensemble, inséparablement patriotique ».  Le salopard Adolphe Thiers avait obtenu du Deuxième Reich la libération des soldats français emprisonnés pour massacrer le peuple de Paris. Il y a une certaine filiation, sinon une filiation certaine entre Thiers et les nouveaux Versaillais UMPS. 

Comme le dit Francis Cousin le Grand Remplacement n’est pas anti-blanc, il est anti-révolutionnaire, anti-communard. Au Japon il n’y a pas de Grand Remplacement parce que la soumission y est culturelle. L’Europe (et particulièrement la France, nation politique par excellence) est un continent de peuples révolutionnaires aux antipodes du despotisme oriental. Spécificité révolutionnaire de l’Europe et non pas de «l’Occident », l’Amérique du Nord n’a pas cette caractéristique.

Avec le Grand Remplacement et l’islam plus besoin de police, de gendarme, on n’envoie plus la troupe contre le peuple, et pour cause. Le peuple est terrorisé, mis en coupe réglée, pillé, assassiné. Jamais la répression n’a été aussi efficace.

Nous subissons une offensive sur trois fronts. Les victorieux soixante-huitards (68, une révolution orange avant l’heure, autrement-dit une contre-révolution) sont les serviteurs d’une mutation du capitalisme. Ils combattent le travail, la famille et la patrie devenus des choses encombrantes, des obstacles aux conditions « modernes » de production et de distribution. On ne peut pas contrer de façon parcellaire cette triple offensive, ce serait la défaite assurée. Le Front National, le Rassemblement Bleu Marine et Debout la France répondent bien sur les trois fronts, sur la question de la famille ils commencent à récolter les fruits de la Manif pour tous. 

Tous à la manifestation du Siel contre la déferlante migratoire !

Pascal Olivier