Les Veilleurs savent qu'il ne peut y avoir de République digne de ce nom sans démocratie délibérative, sans  échange d’arguments raisonnés. Ce n'est semble-t-il pas le cas de Nuit-debout et de ses diverses milices satellites qui après avoir chassé Alain Finkielkraut de la place de la République ont hier chassé les Veilleurs avec violence aux cris de « dehors les nazis » « fachos » « bâtard de catholique » « bâtard de juif ». La place de la République n'a jamais plus mal porté son nom.

Pour mémoire, il y a presque trois ans, des traîtres à notre cause, issus de nos rangs, s'en étaient pris aux Veilleurs :

http://ripostelaique.com/quand-resistance-republicaine-assimile-laction-des-veilleurs-aux-prieres-de-rue-mahometane.html